Déception, je crie ton nom….

Bon les gars, j’ai les boules….

L’heure est grave, pour la première fois de toute ma vie, je suis déçue par un produit de chez La Roche Posay. 

Tout le monde est au courant, depuis 2 ans, les BB creams ont fait leur apparition.

Les asiatiques en sont fans depuis des lustres donc bah… pourquoi ne pas tenter le coup après tout ?

Alors pour infos, le « BB » veut dire « Blemish Balm » donc en gros c’est une crème pour calmer et dissimuler les imperfections. Et puis c’est vrai que les asiatiques ont un peau assez canon.

Personnellement je n’aime pas porter de fond de teint, en fait pour tout vous dire, le fond de teint me file la chair de poule ! Il faut bien choisir ça composition, ça couleur, mais la couleur peut virer au fil de la journée même si on a bien choisi au départ….raaah !!!!

Image

Bref, n’ayant pas un bac+12 en fond de teint, la BB cream est la solution idéale pour moi. La couvrance n’est pas énorme, pour les teintes on a le choix entre « peaux claires » et « peaux foncées » (au temps vous dire que je n’ai pas hésité longtemps haha !) et puis c’est moins cher qu’un fond de teint. 

Vendu José ! La BB cream est faite pour moi ! 

Pendant un an j’ai porté non stop LA BB cream d’Erborian. 

Image32 euros le tube environ, mais il dure longtemps (on ne se moque pas de nous chez Erborian), pas la peine d’en mettre beaucoup et le résultat est vraiment sympa. Ca embellit la peau de manière très naturelle sans donner l’impression de lourdeur que je reproche parfois au fond de teint.

Et puis, un jour… mon tube était vide. La grande fan que je suis de la marque La Roche Posay s’est donc tournée vers sa BB cream Hydréane. 

Première application…. la crème bouloche ! Ca craint ! Mais bon, si ça se trouve, il faut que je me fasse un peu la main avec cette nouveauté qui trône dans ma salle de bain. 

Les jours passent et le résultat reste le même…. ça bouloche toujours nom de diou !!!! 

Image

Alors oui, elle est moins chère que la Erborian (14€ au lieu de 32€), oui la couvrance est très légère, oui l’odeur est légère et agréable…

Mais la bouloche….c’est niet ! Non seulement c’est désagréable mais en plus, ça fait vite cracra ! 

Bref, déception, je crie ton nom….

 

 

Mets de l’huile…

Le démaquillage est l’étape la plus importante dans l’art du maquillage (logique nan ?).

Eau micellaire, lait démaquillant ou huile démaquillante, il n’y a pas à tergiverser… on a l’embarras du choix.

Pendant longtemps, j’ai utilisé du lait démaquillant. Et comme « souvent femme varie » il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je suis passée à l’eau micellaire.

Comme beaucoup, ma favorite est celle de chez Bioderma. Pas très chère, sans parfum, adaptée aux peaux sensibles…. bref, pas mal.

créalineEt puis un jour…c’est le drame…la goutte d’eau micellaire qui fait déborder le vase. J’en ai eu marre d’utiliser du coton. Oui parce que l’eau micellaire c’est sympa mais sur la boite ils disent « frottez votre visage avec un coton imbibé et renouvelez l’opération jusqu’à ce que les cotons soient propres ».

Ok les gars, merci mais du coup, j’y passe 40 minutes et j’utilise 34 disques de coton (sur les 50 que contient le paquet). Donc j’ai dit « stop ».

Et je suis passée à l’huile démaquillante.

Elle est arrivée sur nos étalages il y a 2 ans environ et je dois dire que les avis sont dithyrambiques : en résumé, ils disent tous que c’est génial.

La plus connue est sans doute celle de chez Shu Uemura. Mais à environ 40€ le flacon… c’est un peu trop pour mon porte-sous (le flacon est gros mais quand même…. faut pas déconner José).

shu uemura

Du coup, j’ai opté pour l’option « mini prix » et mon choix s’est porté sur l’huile démaquillante de chez L’Oréal (ou là, la flacon est à 7€ ! héhé !).

huile démaquillante

Le principe est simple :

1/ Sur visage sec, on applique un peu d’huile et on frotte avec nos petites mimines.

2/On ajoute quelques gouttes d’eau sur notre visage et on émulsionne (au contact de l’eau, l’huile devient légèrement mousseuse).

3/ On rince.

Pendant 15 jours, je m’arrêtais là et pour être honnête, j’ai eu quelques boutons. J’ai donc rajouté une 4è étape :

4/ Je me lave très légèrement le visage avec un produit hyper doux (le pain surgras sans savon au Cold cream d’Avène par exemple).

Mon bilan : ça enlève tout sur son passage en 30 secondes ! Je suis très sérieuse, c’est affolant comme c’est efficace. C’est super rapide (en 2 min 30 top chrono, j’ai réalisé les 4 étapes) et surtout :

 Nombre de petits cotons décédés pendant la bataille ? « zéro mon capitaine » !

Ca fait environ 6 semaines que j’utilise l’huile de l’Oréal et j’en suis à la moitié du flacon (donc mes 7€ d’investissement me feront tenir 3 mois, le top) et je n’imagine plus maintenant me démaquiller autrement. C’est vraiment très impressionant et ne laisse pas du tout de film gras sur la peau.

Comme je l’ai dit plus haut, oui j’ai eu quelques boutons mais ils ont disparu en une semaine donc si ça se trouve, ça n’était pas lié à ça.

En tout cas, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin et j’ai entendu beaucoup de bien de l’huile démaquillante de chez Melvita. La composition est bien moins chimique que celle des autres marques donc je pense qu’une fois mon flacon de l’Oréal terminé, je me laisserai tenter par celle là.

huile melvita

Si vous voulez tester, celle de l’Oréal est vraiment bien et pas chère du tout (7€ pour 3 mois de produit et je l’utilise tous les jours même le dimanche). Mais pour infos, beaucoup de marques ce sont lancées dans ce business : Liérac, Cattier, Mixa, Kiko (la moi chère sur le marché je pense) ou encore Sephora… donc il y a du choix.

L’essentiel pour pouvoir se faire un beau maquillage c’est d’avoir une jolie peau. Et pour avoir une jolie peau les premières règles sont de bien se démaquiller et de bien s’hydrater (hors réels problèmes qui nécessite un bon dermato).

Bon démaquillage !

Sur mes mains

Je pense que vous commencez à me connaitre un peu, vous ne serez donc pas surpris de voir qu’aujourd’hui, je vais vous parler d’hydratation ….. des mains.

Je déteste avoir la main poisseuse sur ma souris d’ordinateur au bureau, du coup pendant longtemps quand je me crémais les mains pendant la journée, c’était tout un stratagème :

1 – mettre une noisette de crème sur les dessus de mes mains

2- frotter mes dessus de mains l’un avec l’autre sans toucher mes paumes.

3- prendre un mouchoir pour frotter un peu l’intérieur de mes mains parce qu’il y a toujours une petite quantité de crème qui arrive à s’y coller.

Enfin bref, moyennement pratique.

Du coup, j’ai changé de méthode. Je mise tout sur une bonne hydratation pendant la nuit, et pour ça, j’utilise la crème pour les mains au Karité de l’Occitane.

creme mains karité l'occitane

Je m’en tartine une bonne couche avant de me coucher et hop, roulez jeunesse !

J’aime tout dans cette crème : elle sent le karité, elle est assez épaisse, enveloppante, bref, elle fait bien son boulot.

J’aime aussi le contenant : 150 ml ! le top ! On n’est pas obligé de racheter de la crème tous les 4 matins. Petite cerise sur le gâteau, l’Occitane propose parfois cette crème avec un packaging un peu plus funky. Ce sont des éditions limitées, souvent au même prix qu’avec le packaging classique.

J’aime beaucoup la marque l’Occitane, je trouve que leurs produits sont souvent doux et peuvent convenir à des peaux sensibles.

Ce que j’aime par dessus tout, c’est la transparence de la marque et son côté « nature ». Ca sent bon sans sentir trop fort, les packagings sont souvent sobres, pas de bling bling ni de paillettes…. et des fois, ça fait du bien quand même.

19,5€ dans les boutiques l’Occitane.

The artist

En anglais, un professionnel du maquillage s’appelle un « make-up artist », et je dois dire que je trouve que le mot « artiste » colle parfaitement à une personne dont je veux vous parler aujourd’hui : Lisa Eldridge.

lisa eldridge

Je n’ai pas le chance de la connaitre personnellement mais je suis une grande fan de son travail et si je devais inviter 3 personnes de mon choix à ma table, elle ferait clairement partie du lot.

Lisa est une make-up artiste anglaise, qui depuis février 2012 tient une chronique mensuelle dans le « ELLE » britannique, mais elle est surtout la maquilleuse de Keira Knightley (qui est toujours divinement maquillée), Gemma Arterton ou encore Kate Winslet.

keira

C’est beaucoup grâce à Lisa que je sais me maquiller, je peux passer des heures sur :

son site internet : http://www.lisaeldridge.com/

et sa chaine youtube http://www.youtube.com/channel/UCFghPtzFcmyDiID1ASMA4Dg.

Ses vidéos sont toujours de petits bijoux ! Très pédagogue, elle donne tellement de conseils que tout le monde peut y trouver son compte ! En tant que professionnelle, elle a évidemment beaucoup de produits qui font rêver mais elle n’en néglige pas moins les personnes ayant un petit budget. Elle est d’ailleurs consultante pour la marque « N°7 » de chez « Boots » (qui est un peu l’équivalent de la marque Séphora) et dont les prix sont vraiment minis !

Cheryl Cole

Les vidéos sont évidemment en anglais mais une bannière indique exactement quel produit elle utilise donc même si on ne parle pas la langue de Shakespeare, on peut facilement savoir quel produit acheter si on le souhaite.

Lisa Eldridge sublime les visages. Elle n’est pas une adepte des grosses transformations incroyables avec 10000 produits hors de prix, les maquillages qu’elle propose sont assez simples et avec un peu de pratique, tout le monde peut y arriver. Plus qu’une maquilleuse, c’est une « sublimeuse ».

Elle propose également des vidéos pour nous aider à faire les bons choix : comment choisir une couleur de fond de teint ? comment appliquer mon fond de teint ? ….

http://www.youtube.com/watch?v=cVVnn0myFeI

Lisa est pour moi une réelle arme anti-déprime. Il y a forcément des jours où on se trouve moche, vraiment pas terrible…. il suffit d’une vidéo de Lisa pour me rebooster et me faire comprendre que finalement, bah, on est tous pas trop mal finalement et qu’en 5 minutes et avec 2 ou 3 produits, on est toutes des bombasses en puissance !

Mes cheveux, le 58 et moi

Mes cheveux et moi, c’est une longue histoire.

Depuis des années, je veille à ne jamais sortir les cheveux sales, suis persuadée de ne pas être faite pour porter les cheveux longs ET de devoir foncer leur couleur pour ressembler à quelque chose.

Pourquoi ? Je ne sais pas mais jusqu’à présent aucune coiffeuse ne m’avait dit le contraire.

Depuis plusieurs années maintenant je suis une lectrice assidue du blog « Babillages » de Capucine Piot, elle y parle de tout sans tabou : ses problèmes de peau, ses coups de cœur, ses déceptions ou encore ses cheveux, bref, tout y passe.

Concernant ses cheveux, elle ne les confie qu’à sa coiffeuse et amie : Pauline.

Pauline a longtemps travaillé dans un salon sur les Champs Elysées mais depuis quelques mois, elle a migré dans le Marais où elle et Marion (sa collaboratrice) ont ouvert leur propre salon : le 58.

photo provenant de la page facebook du 58.

photo provenant de la page facebook du 58.

Depuis longtemps, je cherchais un coiffeur à l’écoute…. vraiment à l’écoute. Les chaines de salon de coiffure sont bien pratiques et il y a évidemment de fantastiques coiffeurs partout, mais je cherchais vraiment un endroit où une coiffeuse ne s’occuperait que de moi et avec laquelle je pourrais avoir un vrai échange de conseils capillaires.

Et je dois dire que je suis ravie.

Déjà, premier point positif : on prend rendez-vous ! Bonheur ! Ne pas devoir poireauter pendant 1h chez le coiffeur parce que « si on sort faire un tour on risque de perdre notre place« . ohhh yeah !

Deuxième point positif : c’est intime. Je me suis tout de suite sentie bien. La déco est soft mais jolie, pas de musique à fond qui tourne en boucle ET les magazines « people » sont d’actualité (oui, les nouvelles de mars 2009 ne m’intéressent pas… je préfère savoir si Charlotte Casiraghi est enceinte, c’est vachement important quand même !).

Photo provenant de la page facebook du 58

Photo provenant de la page facebook du 58

Et troisième point positif : j’ai été traité comme une reine. Pour moi, aller chez le coiffeur doit être un vrai moment de détente et de plaisir. Là, Marion m’a consacré plus de 2h30 non stop, et elle a fait tomber tous les » à priori » que j’avais sur mes cheveux.

J’étais vraiment venue pour me foncer les cheveux et je pensais demander une coupe style carré long.

Je suis repartie avec un sublime balayage blond et un brushing à faire pâlir Kate Middleton.

photo provenant de la page facebook du 58.

photo provenant de la page facebook du 58.

Le travail sur ma couleur a été incroyable. Moi qui pensait que balayage blond rimait avec « une mèche foncée – une mèche claire – une mèche foncée – une mèche claire et ainsi de suite » et que ça allait m’affadir… j’étais complètement à côté de la plaque. J’adore vraiment ! C’est hyper naturel et ça me donne bonne mine ! Au boulot, une collègue m’a demandé si je revenais de vacances parce qu’elle trouvait que j’étais bronzée, dingue nan ?

Pour finir, parlons prix, oui c’est un petit peu plus cher que dans une chaîne de salons (à titre d’infos,il y a plusieurs mois, je suis allée chez un Fabio Salsa pour une couleur, coupe, brushing et j’ai payé 125€ il me semble), mais je tiens à rappeler que le 58 est un salon indépendant.

Au 58 pour le balayage, les soins, la coupe, et le brushing, j’ai payé 160€, donc finalement l’écart de prix n’est pas si important et étant donné la qualité des soins et du service, ça les vaut largement.

Infos : Le 58, 58 rue des Tournelles. Paris
Téléphone : 01 42 78 79 17

Mon beurre corporel

Avec l’été, les jupettes raccourcissent et nos gambettes vont enfin pouvoir prendre un peu l’air !

Pour moi, c’est le moment de l’année où je me rends compte que je n’en prends vraiment pas soin.  Entre jeans, bottes, collants, leur couleur cadavérique et les épilations…. les pauvres sont dans un sale état.

Une astuce pour réparer les dégâts : l’hydratation. Interdiction de râler et de dire « nan mais elle nous gonfle celle là avec son hydratation » hein ! C’est comme ça et puis c’est tout !

Mon choix s’est porté sur un beurre corporel de chez « the Body Shop », et plus précisément celui à l’huile d’olives. Pourquoi ? bah…. parce que c’est l’un des seuls qui ne me donne pas l’impression de vivre dans le jeu « le loto des odeurs ».

Mais si, souvenez vous !!!! C’était un jeu de société où on devait retrouver les odeurs correspondantes aux cartes piochées ! Et honnêtement, rien que d’en parler, je crois que j’ai un peu envie de vomir (vous vous souvenez de l’odeur du « lait » et de « l’herbe » ? beurk).

loto des odeurs

Bref, tout ça pour dire que quand je cherche un produit, j’essaie de le sentir. Il n’y a rien de plus désagréable qu’un produit qui laisse une forte odeur. Surtout si l’odeur en question n’est pas terrible.

C’est un peu l’effet que me font certains beurres corporels de « the body shop ». Ca sent fort ! Trop pour moi, mais rendons à César ce qui est à César, ils hydratent vraiment pas mal.

Le mot beurre peut faire peur mais en fait, ça ressemble vraiment à une crème donc pas de panique, vous ne ressemblerez pas à une vieille chose toute grasse.

La gamme est assez large, vous avez le choix entre la fraise, la noix de coco, la fève de cacao, la pêche de vigne, le citron, la clémentine et j’en passe. Mais les 2 qui ont grâce à mes yeux sont celui au karité et celui à l’huile d’olives.

beurre corporel

Les odeurs sont beaucoup plus douces et ça, ça me plait !

Celui à l’huile d’olive me laisse sur la peau une odeur discrète qui me fait penser aux vacances. Pas la peine d’en mettre beaucoup, ça s’étale bien, la texture est agréable et cerise sur le gâteau, une partie des ingrédients utilisés dans sa composition sont issus du commerce équitable.

17€ ici : http://www.thebodyshop.fr/corps-bain/beurres-corporels/beurre-corporel-olive.aspx

Le soleil et moi

Je suis une spécialiste de la lucite estivale. 

Bon ok, en gros, je suis une grosse allergique au soleil. Mes vacances sont souvent gâchées par des petits boutons. C’est vraiment extrêmement désagréable : ça brûle, ça pique, ça gratte…. généralement chez moi, les premiers signes apparaissent sur mon décolleté et rapidement, même la sensation d’un t-shirt devient insupportable.

Du coup, j’en viens à suivre l’ombre toute la journée et je dois l’avouer, les fois où je m’expose au soleil, c’est avec la peur au ventre.

En avril dernier, j’ai eu la chance de partir au soleil ! J’ai donc pris les devants pour préparer ma peau. 

Déjà, exposition au soleil = protection. J’ai une peau très sensible, j’ai des grains de beauté et je peux en 2 minutes prendre un méga coup de soleil. Par conséquent, je me tartine de crème solaire. Mon choix s’est porté sur la gamme solaire de la marque Avène. C’est une marque que je connais et en qui j’ai une confiance absolue donc j’ai pris une crème indice 50 et une crème indice 30. 

Image

Environ 6 semaines avant mon départ, j’ai commencé une cure spéciale Soleil. Tout le monde connait la marque Oenobiol mais je trouve ça vraiment hors de prix. 

En allant dans ma parapharmacie de quartier, la vendeuse m’a orientée vers la promo du moment : la gamme Solaire de Poméol. De mémoire, la promo était 2 mois de cure pour 22 euros. Là, je dis « banco »! 

Image

Poméol est une marque dont les produits sont essentiellement composés d’extraits de pomme. Selon eux, une pomme est l’une des sources naturelles les plus riches et diversifiées en polyphénols, ce qui permet de lutter contre le cholestérol, la prise de poids mais aussi contre les intolérances au soleil. 

Ce produit a été miraculeux. Pas un mini bouton, rien ! Et je crois même que j’avais un beau bronzage. Une amie m’a dit « wouaw, tu est fachement bronzée », et ça, c’était bien la première fois que je l’entendais ! 

Image

Le corps a besoin de soleil, mais ne l’oublions pas, il faut être prudent. Le nombre des cancers de la peau explose chaque année. Quelques règles simples permettent d’éviter ce drame : 

1/ crème solaire obligatoire (même si on bronze facilement, même si on à la peau déjà foncée…. pas d’excuse !).

2/ crème solaire partout : le corps entier sera exposé au soleil alors mettre de la crème sur son dos, ses bras et ses jambes, c’est bien, mais les pieds ? les oreilles ? et les autres parties du corps ? A titre d’informations, environ 10% des mélanomes découverts sur le haut du corps des patients sont situés sur le pavillon de l’oreille. 

3/ On évite les expositions aux heures les plus chaudes (entre 12h et 16h). 

4/ On rend visite à son dermato une fois par an pour un check-up complet des grains de beauté. Il nous confirmera par la même occasion que faire des UVs est la pire chose à faire ! 

5/ On emmène un chapeau et une bouteille d’eau…. une insolation est très vite arrivée. Et même si l’eau devient chaude, son pouvoir hydratant reste le même.

Ah et j’oubliais, vous savez quel produit de beauté est le meilleur anti-ride ?…. l’écran total !!!

Bonnes vacances !